Nous suivre
28 avril 2016
Le faux-pas du Jeu du Pas

Après Laurent Prin, créateur de Samouraï Academy (jeu de hasard et de stratégie) et Choko pak (jeu d’économie axé sur l’activité d’un chocolatier préparant pâques), après Rachel Marchand et Nicolas Gasté, membres de l’association Cultivons le sport, c’est Alain Pasquini qui, mardi 26 avril, rencontrait une dizaine de jeunes du foyer Trémur, internat de l’IME Europe (Les Ponts-de-Cé) et des adhérents bénévoles de la ludothèque Colin Maillard (Mûrs-Érigné).


lOlgame, ludothèque Colin Maillard, Mûrs-Érigné (49), avril 2016.

Auto-entrepreneur depuis le 1er avril de cette année, Alain Pasquini intervient dans des ludothèques, des écoles primaires et centres de loisirs afin de proposer aux enfants porteurs de handicap ou non, un temps de rencontre autour du jeu. C'est donc dans ce cadre qu’il est venu présenter aux jeunes du foyer Trémur et des adhérents bénévoles de la ludothèque Colin Maillard, sa « création ».

Le Jeu du Pas, un jeu de société coopératif, un brin tactique mais non dépourvu de hasard, rappelle (un peu trop) le jeu des petits chevaux, le jeu du toc (les petits chevaux canadiens) ou encore celui de Tac Tik. Aussi, à l’instar du jeu du tock, les dés des petits chevaux sont remplacés par des cartes à jouer ordinaires et, tout comme le jeu Tac Tik, il se joue par équipe de deux. Où se trouve alors l’innovation ? La question mérite d’être posée. D’autant plus qu’il coûte 40,00 € et ne possède même pas de coffret pour ranger un plateau non pliable, deux jeux de cartes ordinaires (ça, on l’a déjà dit), des pions made in Bricorama (autrement dit, China) et une malheureuse feuille blanche (format A4) qui fait office de livret de règles. Ce qui lui manque ? Un jeu de cartes originales offrant des missions particulières, un livret de règles dont le graphisme n'aurait rien à voir avec le Comic Sans MS (caractère gras) utilisé et des pions dignes de ce nom (ah s’ils avaient la forme de vaisseaux spatiaux, sûr que ça aurait de la gueule !). Seul point fort du jeu, un plateau coloré.


Plateau du Jeu du Pas, lOlgame, ludothèque Colin Maillard, Mûrs-Èrigné (49), avril 2016.

La créativité, ici, se trouve peut-être dans le projet lui-même. lOlgame est d’abord un espace de rencontre entre des jeunes en situation de handicap mental et les adhérents de la ludothèque de Mûrs-Érigné. Puisqu’il n’est pas évident d’investir une relation avec autrui à l'extérieur de la structure d'accueil, là où la stigmatisation et la discrimination se pratiquent trop souvent, lOlgame offre à cette population fragile un temps durant lequel l’échange mutuel et l’enrichissement culturel deviennent possibles. Mais pas seulement… Il rentre aussi dans ces projets de prévention qui permettent à l'un, de prendre conscience des difficultés relationnelles de la personne déficiente et à celle-ci, de se confronter aux règles – si ce n'est intégrer nos codes sociaux lorsque le regard de l'autre se pose sur elle avec bienveillance. N'oublions pas que la mixité sociale, vecteur d'inclusion de la différence dans la norme, ne peut se faire qu'avec l'ensemble des acteurs. C’est pourquoi tous les jeux (car support à la discussion) sont les bienvenus dans la ludothèque d’une structure d’éducation spécialisée.

Contact : Sylvie Marsault, responsable de la ludothèque Colin Maillard, Mûrs-Érigné, 11 rue des Alouettes - 02.41.47.93.65 - ludotheque-murs-erigne@mfam-enfance.fr