Nous suivre
05 mars 2014
Entretien avec Jean-Claude Fournier


Jean-Claude Fournier, Festival bd de Chalonnes-s/Loire (49), 2014 - photo © C.A.

Jadis étudiant qui se voulait être prof de dessin, il émigra donc à Lutèce pour pratiquer le théâtre car, par trop, sa motivation le titillait à écrire des pièces, faire de la mise en scène, les costumes, les décors, les musiques, les rôles... STOP ! PAS POSSIBLE, Jean-Claude ! Y a la bande dessinée pour cumuler tout ça.
- Mais bon sang mais c'est bien sûr ! Me faut lire du Franquin, alors.
Alors, il lit.
Dessine.
Lâche ses rêves théâtraux.
Montre ensuite ses premières planches à Franquin, lequel dédicaçait à la librairie Dupuis, aux côtés de Goscinny, Roba, Maurice...


Jean-Claude Fournier devant un Spirou marionnettisé par Bruno Frascone.
Festival bd de Chalonnes-s/Loire (49), 2014. Photo © C. A.

À la pause (je vous parle-là d'une pratique de la dédicace qui, aujourd'hui, n'existe plus), à la pause, disé-je, notre ami Jean-Claude et sa compagne se font embarquer par Franquin et vont boire une coupe de Champagne avec toute la clique d'auteurs, au son d'Adamo, sorte de barde à la voix de chèvre invité pour l'occasion. Ses tous premiers pas chez Spirou, à lire Dans l'atelier de Fournier, impérativement.