Nous suivre
18 janvier 2014
Chers kulturopats !


Le Loup de Wall Street, réal. Martin Scorsese, scén. Terence Winter, Appian Way, EMJAG Prod., Red Grantie Pict., Sikelia Prod., États-Unis, 2013.

Nous vous souhaitons une très bonne année 2014. Amour(s), Gloire, Beauté et Sexualité pour toute l'année ? Foutre bleu ! Ce que nous espérons dépasse largement la crasse libido des traders impuissants. C'est de l'avenir terrible de nos générations futures qu'il faille désormais prendre conscience. Que pouvons-nous faire de plus pour elles si ce n'est de dire et redire que l'Homo-economicus est un con ? Non, nous ne changerons rien. Le profit demeure la priorité. Pourquoi ? Parce que l'Homo economicus est aussi con que sapiens sapiens. Ne place-t-il pas moins l'échange fructueux que la domination comme mode quasi exclusif de relation à l'autre ?
Alors, oui ! Causons, chez nous, dans nos chaumières, ou sur le vieux zinc, de cette culture humaine des plus primaires : dominer l'autre pour satisfaire son bon plaisir ; et le dominé, de sublimer sa soumission par un discours logique. Nul doute que cela apportera du terreau à la cervelle de nos gniards. Puissent-ils cultiver un nouveau mode de relation, imaginer un autre fonctionnement parce qu'ils auront accepté le nôtre - donc le leur - et, de là, acquérir la sagesse si nécessaire à changer la face du monde.

Avant de réconcilier l'homme avec la nature, réconcilions l'homme avec l'homme. Faisons en sorte que chacun de nous ait conscience de ce travers socioculturel. Empruntons ce chemin dans le seul but de bifurquer à temps, avant une énième guerre mondiale qui, parce qu'elle sera dite juste (ne le sont-elles pas toujours ?), sera défendue là encore par l'union sacrée, du tous derrière le chef, de la préservation de la hiérarchie, de la structure sociale, de la dominance.

Cultivons la culture du non. Et puissions-nous imaginer autre chose.