Nous suivre
30 janvier 2012
De hauts débats minuscules

On s’en souviendra de la sortie du film de Rachid Bouchareb, Hors la loi (sept. 2011)…
Au cœur de la petite rue du Bosquet située à Marseille, Stéphane Ravier, un quadragénaire auquel je lui collerais volontiers les lunettes rondes d’Himmler, ce nazillon municipal a craché sa haine aux visages des contre-manifestants qui, manifestement, étaient venus contrer celle orchestrée par le FN lors de la sortie de ce film. « Ce ne sont que des Français de papier ! » avait-il alors hurlé aux journalistes.
Et de poursuivre : « Sans les policiers, on les aurait bousillés ! ».

Qu’un élu puisse dire : « Sans les policiers, on les aurait bousillés ! »…

Il est vrai qu’on pouvait s’attendre à de tels propos de la bouche des élus locaux. Notre Ministère de l’intérieur n’était-il pas mené, il y a peu encore, par un ancien blond aux yeux bleus condamné « pour injure envers un groupe de personnes en raison de leur origine » par le tribunal correctionnel de Paris ? Puis, tel un récidiviste... cette autre condamnation du tribunal de grande instance de Paris « pour atteinte à la présomption d’innocence » ne l’habille-t-il pas davantage ? Pas étonnant donc, que ce Goebbels rondouillard ait reçu pour mission le contrôle de l’immigration, une fois le Ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale fermé à jamais par le court teigneux incroyablement monté haut sur des talonnettes.

Au fait, ça coûte combien de créer un Ministère et, l’année qui suit, le supprimer ?

Et ce colloque sur « l’overdose de normes », dans une salle pleine à craquer de l’Assemblée nationale. Pour l’occasion, le club des libéraux du parti présidentiel avait invité un intervenant de choix – dit compétent – en matière d’éclairage politico-cathodique.
Après avoir été condamné pour « provocation à la discrimination raciale », le 18 février 2011, et sans même avoir été viré ni de France Télévisions, ni de RTL, ni de I-Télé, Éric Zemmour, cet Hermann Göring anorexique sans puissance qui avait assené que « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes » omettait-il volontairement la couleur des cols blancs de la délinquance financière qui n'hésiteront pas plus tard à sourire aux caméras (Kerviel, Cahuzac, Woerth, Sarkozy, Guéant...) ? Éric Zemmour disé-je, après avoir été condamné pour des propos racistes, s’est vu offrir une tribune politique en guise de récompense.
Faut dire que ce vichyste accompli ne naviguait guère en eau trouble. En matière d’absurdité, la concurrence était, à dire vrai, plutôt rude. Johnny et la légion d’honneur, Bigard bisouillant le majeur et l'index du pape nasillard sous l'œil amusé du hobbit…

Et alors ?

Alors, il n’est pas étonnant que ce cuistre de Guaino ait défendu avec frénésie des idées d’hier. Il n’était pas non plus étonnant d’entendre Guéant dire : « Toutes les civilisations ne se valent pas » lors d’un discours sur, je cite : « la République » - alors que MAM avait, souvenez-vous, proposé au dictateur tunisien Zine el-Abidine Ben Ali tout « le savoir-faire de nos forces de sécurité, qui est reconnu dans le monde entier, [lequel] permet de régler des situations sécuritaires de ce type ». Dès lors, pourquoi aider une civilisation inférieure si ce n’est pour la coloniser ? Car il ne s’agit que de cela : justifier la colonisation. L’être inférieur doit être éduqué.
Ou bousillé.